En chargement. Merci de patienter...
Recherche

L’Abeille Arlonaise Des Reines et du Miel

Cette ancienne caserne reconvertie en rucher est aujourd’hui le domaine de L’Abeille Arlonaise, l’asbl qui a inauguré le bâtiment lors de ses portes ouvertes le 11 juin dernier. L’Abeille Arlonaise est un regroupement d’apiculteurs professionnels et amateurs mais surtout passionnés, qui se sont spécialisés dans l’élevage de reines et qui proposent à présent des formations dans ce domaine, présidées par André Jusseret et dispensées par Georges Breuer.

Disposées derrière le grand bâtiment blanc, les nombreuses ruches sont toutes décorées différemment et forment un bel ensemble multicolore qui égaye le paysage. Autant dire que lorsque l’on en ouvre une devant vous pour la première fois, que vous soyez protégé ou pas, vous n’en menez pas large. Le bruit impressionnant du frémissement des milliers d’ailes laisse place à l’envol d’une partie la colonie pour découvrir le cœur de la ruche, dont Georges retire le cadre central sur lequel la reine a pondu, afin de pouvoir en extraire des larves qui deviendront futures reines grâce à la technique du picking. Concrètement et succinctement, de quoi s’agit-il?

Et bien, plusieurs choses peuvent conduire les abeilles à élever de nouvelles reines. En général, il s’agit du vieillissement de la reine actuelle, n’émettant plus assez de phéromones, les abeilles sentent que celle-ci ne sera bientôt plus assez fertile et décident donc, à son insu, d’élever plusieurs remplaçantes potentielles afin d’assurer la survie de la colonie. Une autre raison est la disparition de la reine. Dans un cas comme dans l’autre, les nourrices vont donc élever en priorité quelques larves exclusivement à la gelée royale pour en faire des futures reines. Ces larves vont être prélevées par l’apiculteur pour pouvoir les élever toutes, hors de la ruche, et créer de nouvelles reines qui leur permettront de démarrer de nouveaux essaims, ou de remplacer les reines vieillissantes. Cette technique permet à l’éleveur de sélectionner les meilleures abeilles afin d’avoir des essaims de qualité et d’agrandir son cheptel.

C’est là qu’intervient la technique du picking, du nom de l’instrument utilisé pour prélever délicatement les larves. J’ai pu observer deux techniques ce jour-là : – La première consiste à faire pondre la reine dans de minuscules coupelles en plastique, appelées cupules, qui seront ensuite déclipsées du cadre dédié à cet effet. Elles seront introduites successivement dans une ruchette appelée «starter», puis dans une ruche éleveuse pour terminer leur formation dans une couveuse.

Cette technique évite toute manipulation des larves encore minuscules et fragiles. – La deuxième consiste à prélever à la main délicatement grâce à un très fin crochet en métal (picking) ou une sorte de spatule (picking chinois) les larves les larves de 3 jours dans le cadre couvain, pour ensuite les déposer dans des cupules. J’ai pu assister, lors de ces manipulations qui demandent beaucoup de dextérité et de patience, à la naissance de deux abeilles. Plus claires que leurs aînées et encore « molles », celles-ci mettront entre 12h et 24h à sécher et à durcir pour passer de l’état d’imago à celui d’abeille.

Pour retrouver le reportage complet, rendez-vous sur ma page Facebook!

L Abeille Arlonaise
L Abeille Arlonaise
L Abeille Arlonaise
L Abeille Arlonaise
L Abeille Arlonaise
L Abeille Arlonaise
L Abeille Arlonaise
L Abeille Arlonaise
L Abeille Arlonaise
L Abeille Arlonaise
Histoire Détails Détails J'aime 1

Share it on your social network:

Or you can just copy and share this url
Colonnes/Rangées
Direction du Slide
Taille des Tuiles
Style des Tuiles
Voir Panneau
Customize